Qu’elle est belle, la Great Ocean Road

Dernier épisode de mon road trip, je vous raconte mon périple Victorien le long de la Great Ocean Road ! Ceci était au fait la première partie de mon voyage avec Paul, de Melbourne aux Douze Apôtres, mi-octobre.

Au volant de notre bolide, cheveux au vent, foulant avec fougue le macadam brûlant, nous avions l’agréable sensation d’être dans un film hollywoodien…je vous présente donc la Great Ocean Road, un des road trip les plus mythiques d’Australie.

Melbourne

IMG_1837

Tout commence à Melbourne. Ville réputée pour sa scène musicale et sa culture culinaire, c’est apparemment une petite Europe. Je suis donc surprise en arrivant de voir d’immenses parcs et de larges rues prises d’assaut par les coureurs. Melbourne me fait plutôt penser à une grande ville américaine, avec sa rivière longeant la ville, son aspect très détendu et ses hauts buildings. Mais après tout, je suis une Sydney girl maintenant, et mon avis n’est pas très objectif.

On se balade le long du parc botanique, magnifique, et plein de plantes que je ne pourrai nommer. La nourriture est en effet exquise, et on finit par tomber sur une série de rues tagées très charmantes, où tout le monde prend plaisir à se photographier !

IMG_2160

Hosier Lane

Notre premier Airbnb laisse cependant à désirer. Notre couple d’hôtes mexicain ne nous dit même pas bonjour et nous donne une liste de « house rules » à respecter. Donc pas de douche après 19h ou avant 7h, pas le droit d’utiliser la machine à laver, nourrir le chat…non quand même pas !

Le lendemain je retrouve un gros papillon dans ma chaussure (après l’avoir enfilée, bien entendu) et je laisse échapper un bon gros cri qui réveille notre hôte, de base déjà désagréable. Bon, on y va ?

Direction les 12 Apôtres

IMG_2360

Après avoir récupéré la voiture, Paul s’habitue à la conduite à gauche. J’ai pour mission de bien lui indiquer la route, chose qui s’avère être depuis longtemps une épreuve pour notre couple. Je fixe donc le GPS avec concentration, me préparant à indiquer :  « Gauuuche ! » « Non, droite ! » pendant deux heures.

Premier stop, Bells Beach, le paradis des surfeurs. Notre guide Lonely Planet nous indique que c’est la fameuse plage où a été tournée la dernière scène de Point Break. Étant une grande fana de Keanu Reeves, je suis surexcitée ! C’est cependant un leurre, car la scène a été tournée…dans l’Oregon, USA.

Bodhi and Utah forever in my heart

IMG_1871

Bells Beach

On s’arrête déjeuner un fish and chips local à Anglesea, car je suis convaincue que ce sera bien moins touristique que Lorne. Oui en effet, c’est si peu touristique que tous les restaurants sont fermés !

On s’arrête dans l’après-midi sur une plage sublime pour se reposer, courir, et dormir. Les plages de la GOR sont toutes immenses et vides, et le sens du mot « liberté » prend forme ici.

C’est aux alentours de 17h qu’on décide, comme une révélation, d’aller aux 12 Apôtres. Oui, à 17h. Tout en sachant qu’on avait à peine effectué 114km depuis le début du voyage, et qu’il restait 2h20 jusqu’au 12 Apostles. On cogite, on débat…mais il FAUT voir la suite de formations rocheuses au coucher du soleil.

fullsizeoutput_43a0

Plage paradisiaque

Ainsi soit-il. S’ensuit une course poursuite avec le jour, le long d’une route escarpée géante. On longe une forêt d’eucalyptus, on aperçoit des roches grandioses, des falaises abruptes. J’imagine déjà le plaisir que prendra mon père à conduire cette route mythique. On arrive enfin à destination après en avoir eu plein la vue.

Et c’est absolument magnifique. Il y a en réalité 9 voir 7 roches complètes sur les 12 Apôtres. Le site est réellement splendide, et pas trop fréquenté à 19h. Les moucherons sont en revanche de la partie, et le soleil tombe très vite ! Le lieu a été rebaptisé en 1922 à des fins touristiques alors qu’il se nommait à l’origine « The Sow and the Piglets » (La Truie et les Porcelets). Ah oui, ça fait moins rêver d’un coup…

IMG_1913

12 Apostles

Le retour est pénible car il faut refaire deux heures en sens inverse, en pleine nuit. Mon rôle de co-pilote est de mettre de la musique « dynamique » alors que j’ai une soudaine envie de James Blunt…oups. Hors de question que je ne m’endorme non plus. C’est à ce moment précis que je me dit qu’il faut vraiment que je passe le permis!

On dort le soir à Apollo Bay dans une énorme ferme avec des chambres simples et confortables. Il y a une salle de bain commune où je manque faire une crise cardiaque lorsque je dois prendre ma douche vers 22h. C’est souvent dans ces moments que mon esprit tordu repense à Psychose et les bruits de pas suspects dans la salle de bain ne me rassurent guère. Ça, plus le côté ferme isolée sans lumière…

IMG_2192

Notre ferme d’un soir

À la découverte des koalas

Ce matin on se réveille à la ferme, nettement plus charmante en plein jour. Elle donne sur l’océan, et les deux hôtes sont très avenants. Ils ont d’ailleurs vécu à Montpellier et parlent français à leur fils de deux ans d’un accent très British. On petit déjeune à Apollo Bay, ville balnéaire très mignonne.

Puis on prend la route vers une forêt pleine de koalas proche de la Kennett River. Difficiles à repérer mais trop mignons, on se prend à jouer à « trouver Charlie ». Un koala adulte mange 1kg d’eucalyptus par jour, ce qui ravage complètement les forêts. Il suffit de suivre les arbres dépourvus de feuilles pour avoir une idée d’où sont fourrés les marsupiaux assoupis.

IMG_1926

Koala

On va par la suite à Cap Otway. C’est un de mes endroits préférés car j’adore les phares et leurs jetées. Ça me rappelle Peter et Elliott le Dragon. Notez toutes mes références cinématographiques durant ce voyage… On se balade sur le site et on en apprend beaucoup sur les populations indigènes, grâce à la curiosité de Paul.

IMG_1934

IMG_1932

Cap Otway

On va ensuite faire une marche dans une forêt similaire à la Daintree. Le changement de décor est impressionnant. C’est vraiment prenant de passer de l’océan à cette verdure et ces arbres !

On continue la route mythique, s’attardant d’un point de vue à un autre. Après une dernière plage, on prend la route jusqu’à Little River, où nous attend notre dernier logement dans l’état de Victoria. Le lendemain, nous serons en Tasmanie.

IMG_2200

 

8 réflexions sur “Qu’elle est belle, la Great Ocean Road

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s